Le PLU de CAMBON

La communauté d’agglomération de l'Albigeois, composée de 16 communes membres, est compétente en matière de documents d'urbanisme.
Le 22 décembre 2015, le Conseil communautaire a prescrit l'élaboration du Plan Local d'Urbanisme Intercommunal (PLUi) afin de répondre à une forte incitation législative mais surtout en vue de construire un véritable projet de territoire partagé à une échelle pertinente pour aborder les enjeux stratégiques.
 
C’est ainsi que le PLUI du Grand Albigeois est venu remplacer le PLU de Cambon début 2020.
 
Le PLUi permet de définir les priorités d’aménagement du territoire de manière à concilier notamment les enjeux de transports, d’habitat, d’activités économiques mais aussi d’environnement, de qualité du cadre de vie, de climat ou de limitation de l’étalement urbain. Le PLUi permet de réfléchir simultanément à ces divers enjeux afin d’avoir une approche cohérente de l’ensemble de ces thématiques qui dépassent largement les limites communales.
 
Le PLUi est aussi un document d’urbanisme règlementaire et juridique : le zonage permet de détermine où il est possible de construire et le règlement qui l'accompagne permet de déterminer ce qu'il est possible de construire (habitations, commerces, etc.) et comment (qualité architecturale et paysagère...). Néanmoins, l'instruction des permis de construire et de toutes les autorisations requises au titre du droit des sols reste sous la responsabilité des maires de chaque commune.
 
Le PLUi est donc un outil clé du projet de territoire puisqu'il détermine des grandes orientations de développement tout en donnant des règles précises d'application
 
Le projet porté par le PLUi de la communauté d’agglomération de l'Albigeois s’est construit autour d’éléments de prospective considérés comme des invariants car fondés sur les analyses des tendances lourdes d’évolution du territoire.
Ces éléments sont en premier lieu la croissance démographique et l’attractivité de l’agglomération, qui doivent conduire le territoire à se mettre en capacité d’accueillir 95 000 habitants à l’horizon 2030. Les enjeux révélés par le diagnostic démontrent également que cet accueil ne peut se faire que dans une logique de gestion économe de l’espace, l’agglomération ayant déjà une faible densité d’habitants, et sous l’angle d’une nécessaire anticipation et adaptation aux changements climatiques à l’œuvre.
 
Prenant appui sur ces éléments, l’élaboration du projet s’est articulée, autour des grands principes fondateurs suivant :
 
OBJECTIF : ÉCONOMISER ET PROTÉGER LES RESSOURCES NATURELLES
 
En limitant l’urbanisation des espaces agricoles, naturels et forestiers
Le PLUi du Grand Albigeois démontre de sa volonté de limiter l’étalement urbain sur les espaces Naturels, Agricoles et Forestiers (NAF) et prévoit dans son PADD de structurer le développement et rationnaliser la consommation de l’espace (axe 3),

- en densifiant les zones urbaines à hauteur du quart de son offre en nouveaux logements
- en priorisant l’urbanisation en continuité des zones urbaines existantes et des secteurs déjà équipés
- en adaptant des formes urbaines plus compactes et favoriser l’habitat collectif, semi-collectif ou en bande (1/3 de l’offre en logements)
- en rationalisant l’habitat pavillonnaire avec un objectif de taille moyenne des parcelles de 650m²

 
Ces dispositions permettent de limiter le développement de l’agglomération à 456 ha à horizon 2030 (38 ha/an maximum).
 
Le PADD prévoit en outre de favoriser le maintien et le développement économique des exploitations agricoles (axe 3) en :

- définissant des limites claires au développement urbain qui préservent des entités agricoles cohérentes
- mettant en place des conditions favorables aux besoins de diversification du monde agricole
- évitant de créer des zones de conflits avec les secteurs urbains
- mobilisant les potentiels de production présents dans la tâche urbaine (délaissés urbains, espaces publics, jardins…)

 
En protégeant et valorisant la ressource en eau du territoire
Le PADD du PLUI prévoit de favoriser une gestion efficiente des ressources naturelles et de prendre en compte des impacts des activités sur celles-ci (axe 3). L’agglomération prévoit en particulier de :

- préserver les eaux souterraines pour garantir leur potentiel de ressource ;
- assurer une rationalisation du traitement et garantir l’adéquation entre les besoins et les capacités de traitement des eaux usées ;
- réduire les déchets à la source ;
- l’agglomération prévoit également de promouvoir un urbanisme plus compact (habitats collectif et semi-collectifs).

 
Révéler la qualité du patrimoine naturel et préserver la biodiversité
Le PLUi du Grand Albigeois prévoit dans son PADD de préserver et mettre en valeur les espaces naturels et espaces de nature en prévoyant de :

- concilier le développement de l’Agglomération avec le bon fonctionnement écologique du territoire ;
- développer un plan d’action sur la préservation et la mise en valeur de la rivière Tarn, axe majeur de biodiversité et artère structurante du territoire ;
- reconquérir et préserver les vallons affluents au Tarn comme continuités écologiques et paysagères à l’échelle de la communauté d’agglomération ;
- connecter les grands espaces de biodiversité à l’échelle du territoire, mais aussi dans leur environnement immédiat à l’image de la relation qui lie les boisements et les milieux ouverts.

 
Par ailleurs le PADD prévoit de prendre en compte la nature en ville en veillant à :

- maintenir et renforcer la végétalisation du tissu urbain ;
- préserver les parcs et jardins publics tout en favorisant leur fréquentation ;
- connecter les supports de nature en ville en complément de la démarche engagée concernant la Trame Verte et Bleue.

 
OBJECTIF : RÉVÉLER LES SITES ET PAYSAGES QUI FONDENT L’IDENTITÉ DES TERRITOIRES

En valorisant les grands paysages,
En protégeant et valoriser les paysages et patrimoines majeurs,
Accompagner la valorisation du petit patrimoine et des paysages ordinaires, facteurs d’identité du territoire


Le PLUi fait de la préservation des paysages un thème majeur de son développement. Il décline dans son axe 2 trois niveaux d’intervention :

Préserver et mettre en valeur les éléments de « Grand paysage » :

- préserver les principales caractéristiques des entités paysagères
- restaurer la prise en compte des reliefs marquants et des perspectives visuelles
- reconquérir la rivière Tarn, préserver l’écrin de la Cité Episcopale, la silhouette des bourgs par une maîtrise des ouvertures à l’urbanisation, l’identification de secteurs sensibles et le maintien de coupures à l’urbanisation.

 
Préserver et mettre en valeur les paysages du quotidien :

- ménager des transitions douces notamment au niveau des zones de contact entre paysages urbains, agricoles et/ou naturels
- valoriser et (re)conquérir les éléments du patrimoine local
- favoriser une meilleure intégration des bâtiments agricoles

 
Adoucir les « paysages utilitaires» : réseau viaire, entrées de ville, zones économiques...

- considérer les voiries comme une composante paysagère de l’aménagement en intégrant leur traitement le plus en amont possible des projets
- revaloriser les entrées de ville et entrées dans la ville par une recherche d’équilibre entre qualité architecturale, paysagère et viabilité des activités
- intégrer les potentiels paysagers existants dans la définition des secteurs de projet, notamment par une démarche programmative plus ambitieuse
- veiller à la contribution des espaces privés (façades, alignement, clôtures…) dans une démarche paysagère globale.

 
OBJECTIF : INSCRIRE LE GRAND ALBIGEOIS DANS UNE DEMARCHE DURABLE DE DÉVELOPPEMENT
 
En limitant la vulnérabilité des biens et des personnes
L’axe 3 du PADD du PLUi du Grand Albigeois souligne la nécessité de préserver les biens et les personnes contre les risques et les nuisances et de veiller en particulier à :

- préserver les champs d’expansion des crues
- limiter l’exposition des habitants actuels et futurs aux risques et nuisances

 
En anticipant et luttant contre le changement climatique
Le PADD prévoit d’atténuer, de prendre en compte et de s’adapter au changement climatique en :

- limiter les émissions de l’ensemble des polluants atmosphériques qui nuisent à la qualité de l’air ;
- réduire les consommations énergétiques liés notamment aux transports ;
- accompagner le développement des énergies renouvelables tout en veillant à leur insertion paysagère
- préserver les îlots de fraîcheur et puits de carbone que représentent les espaces de nature au sein de la tâche urbaine

 
Ainsi, par la mise en œuvre de son projet et la recherche de cohérence entre urbanisme, transports en commun, capacité des réseaux et équipements et contraintes naturelles, le PLUi tend à promouvoir un urbanisme respectueux de l’environnement, des habitants et du patrimoine.



Tous les documents relatifs au PLUI du Grand Albigeois peuvent être téléchargés : https://www.grand-albigeois.fr/1548-le-dossier-de-plui-approuve.htm



En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.