26/03/2021

Extinction de l’éclairage public

Depuis le dimanche 28 mars (jour du changement d’heure), tous les lampadaires de Cambon s'éteignent de 23h30 à 5h30.

Nombreux d’entre vous nous interpellent régulièrement sur la nécessité d’éteindre l’éclairage public au milieu de la nuit.
Cambon avait lancé, il y a quelques années, un test sur plusieurs lotissements d’extinction de l’éclairage publique à partir de 23h30. Tous les retours ont été très positifs de la part des personnes concernées.
Suite à des concertations entre élus et la communauté d’agglomération, il a été proposé au conseil municipal du 10 décembre une extinction globale de la commune de 23h30 à 5h30 à partir du 28 mars 2021. La mesure a été votée à l’unanimité du conseil municipal.
L’éclairage public est utile à certaines heures mais produit à lui seul de nombreux impacts négatifs sur :

  • La faune et la flore : un environnement nocturne est essentiel pour toutes les espèces, notamment parce qu’il contribue à leur bon fonctionnent physiologique et à leur rythme biologique. Une grande partie des espèces sont nocturnes et ont besoin du noir pour s’alimenter, se reproduire et se reposer. La lumière artificielle est la 2ème cause d’extinction des insectes après les pesticides. Les plantes ont également besoin de l’alternance jour/nuit afin d’alterner leur phase de photosynthèse et celle de respiration. En éclairant la nuit, on peut observer des dérèglements : troubles de la floraison, retard de chutes de feuilles…
  • L’Homme : la lumière a un effet inhibiteur de la sécrétion de mélanine dans le corps humain, provoquant ainsi des troubles du sommeil.
  • L’observation des étoiles : quoi de plus beau qu’un ciel profond où l’on peut admirer au milieu de la nuit toutes les étoiles et les galaxies.
  • Les dépenses publiques : l’éclairage public dans une commune correspond en moyenne à 50% de la facture d’électricité globale. En coupant la nuit l’éclairage public, on peut en économiser presque la moitié.
  • Le réchauffement climatique : la réduction du temps d’éclairage public c’est moins de rejet de CO2 et moins d’impact sur le réchauffement climatique.

Cambon a déjà réalisé des modifications sur l’éclairage public ces dernières années pour en réduire les impacts : changement des ampoules pour des 70W Sodium hautes pressions, changement des lampadaires pour éclairer le sol et plus le ciel. L’urgence climatique nous pousse à faire plus.

On entend des voix nous parler d’insécurité liée à l’extinction de l’éclairage. Il est vrai que l’éclairage permet de mieux voir et procure un sentiment de sécurité, mais il ne permet pas de protéger les personnes en tant que tel.
Toutes les études effectuées par la gendarmerie montrent qu’avec l’extinction de l’éclairage, il n’y a pas de hausse ni des cambriolages (80% ont lieu le jour), ni des agressions. Ils notent même une baisse des incivilités due à la baisse des rassemblements nocturnes. De même au sujet de la sécurité routière, une ville qui serait éteinte complètement évite, pour les quelques noctambules de la route, l’alternance éclairé/éteint au volant. Celle-ci ne laissant pas à l’oeil humain la possibilité de s’adapter pour voir correctement la route.



Extinction_eclairage_public_2.jpg